«

»

La fin de l’observance ?

observanceEn 2014, l’observance des traitements a été au cœur d’une décision du ministère de la santé conditionnant le remboursement d’un soin à l’observance : utilisation réelle par le patient. Car, on le sait, dans les maladies chroniques l’observance moyenne n’est que de 50% ; et que la sous utilisation de certains soins coute cher ! Début juin, 3 collectifs associatifs ont tenté de lancer un débat plus large avec l’ensemble des parties prenantes et en demandant l’avis d’un panel citoyen. Les conclusions de ce panel sont inédites et responsables. Tout d’abord, 1 mot d’ordre : ne plus parler d’observance mais d’adhésion et de la nécessité de développer des actions d’aide en lien fort avec le médecin prescripteur ; et bien-sûr ne plus raisonner en terme de « sanctions » de type déremboursement qui ne feraient que stigmatiser les patients. Les recommandations du panel se déclinent sous 4 axes : 1) changer le regard sur la maladie (chronique), 2) responsabiliser par l’information et la décision partagée, 3) mobiliser les professionnels de santé, 4) offrir des aides concrètes

Pour en savoir plus : http://www.leciss.org/sites/default/files/Recommandations-OBSERVANCE.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *